Annulée l’an dernier, l’épreuve verra enfin le jour le 20 mai prochain. Le rendez-vous du dépaysement total… en famille.

 

Texte Romuald VINACE, photos Jacvan_Activ’[email protected] (présentation parue dans Swimrun-magazine 19)

 

L’effort est intense. L’engagement total. La quinzaine de privilégiés ne se ménage pas. Le Lac Vouglans, écrin limpide au cœur du Jura comme terrain de jeu, les triathlètes s’enivrent du spectacle qui se joue devant leurs yeux. Les organismes largement entamés, la tête ailleurs. Hors du monde, hors de la sphère purement sportive. Sauvage, imperturbable, quand la nature vous accepte, vous happe tout entier. Plus rien ne compte ou presque: dépaysement total. Une sortie en regroupé, la pilule s’avale mieux finalement.

2017 : l’O’xyrace ne verra pas naître le swimrun. Une première qui se dérobe comme un affront à la patience, la pugnacité d’une vingtaine de mordus d’adrénaline mis à l’épreuve. L’annulation balayée d’un revers de main un an plus tard, plein feux sur le noyau joyau « made in Jura». « Contraints à renoncer, nous avions quand même tenu à nous familiariser avec ce qui devait être la nouvelle attraction de l’O’xyrace. En mode off, quelques privilégiés s’étaient imprégnés de cette atmosphère si particulière ». Fondateur du concept O’xyrace depuis sept saisons, Frédéric Pitrois tient enfin son 3ème opus : le swimrun.

La date est actée : premières foulées le 20 mai prochain. La victoire de la ténacité et deux parcours à la clé. La courte distance de 16 km dont 2 km de natation et la moyenne de 34 km (4km de natation). « L’important est de réussir à ancrer cet événement dans le paysage sportif, prévient Frédéric. L’inquiétude n’est pas vraiment de mise, la pression non plus. L’environnement se prête à merveille aux exigences du swimrun. Le cadre est posé, le décor exceptionnel. Le rendez-vous du Lac de Vouglans – Jura reste un petit joyau de course accessible ».

 

Un mini village olympique de circonstance

Néanmoins, l’accès au site de baignade ultra réglementé par Natura 2000 devrait susciter quelques envies.

« Il sera, en effet, très limité, lance l’intéressé. Seuls 250 athlètes, en binôme, pourront prétendre au sésame. C’est une volonté de l’organisation. Elle est guidée par l’envie de conserver toute son âme, toute sa quintessence au swimrun : l’esprit famille et la convivialité ». Belges, Irlandais, Italiens, Suisses, Espagnols frappent déjà à la porte et une trentaine de départements ont posé leur candidature. L’embouteillage se précise.  En mode semi-orientation, balisage minimaliste, carte en poche, les athlètes plongeront sans retenue dans une formidable aventure humaine, exigeante sur les 34 km (880 m de dénivelé pour le trail), sportive sur les 16 km (300 m de dénivelé).

Le swimrun Lac de Vouglans – Jura, c’est aussi s’offrir quelques heures dans un lieu de vie, mini village olympique de circonstance en plein cœur d’un camping 4 étoiles, Le Foyolan, avec une piscine chauffée dans le package, très loin de tout…Organisateurs et athlètes dans une même communion, celle du dépassement de soi. « Tout le confort souhaité sera à la portée des sportifs et de leur famille ». Un sacré week-end de Pentecôte se profile. Fuori classe ! « The place to be ». « C’est une forme de concept all inclusive, explique Frédéric Pitrois.

« Un village expo sera installé la veille de l’épreuve avec des zones de tests, d’initiations, des essais matériels proposés par la marque Head, notre partenaire sur le swimrun ». Bien né, le nouvel Opus façonné par des triathlètes offre de sérieuses promesses d’avenir.

Premiers éléments de réponse, le 20 mai prochain, dès 8h30. Séquence frissons…

Vous n’êtes pas encore inscrits ? Ne tardez plus pour participer à cette épreuve inaugurale placée sous le signe du partage, de la communion et du succès !

Renseignements sur www.oxyrace.fr