TEST

9.4 Di2 série AIR by BOARDMAN

PHOTO 1Ce mois-ci, nous avons testé le petit frère des vélos utilisés par ce qui se fait de mieux en matière de triathlon format M, les frères Brownlee…

Test réalisé par Sébastien RODRIGUEZ, photos [email protected]Test paru dans le magazine#138 – mars 2015

 

 

 

Introduction

PHOTO 2Les vélos Boardman sont assez peu répandus en France pour le moment. Il est assez rare d’en croiser sur nos routes. Citez cette marque un dimanche matin au milieu d’un groupe de cyclistes, ils seront certainement peu à savoir de quoi vous parlez. Mais quel triathlète aujourd’hui ignore encore l’existence de ces vélos? Il faut dire que pilotés par les frères Brownlee, les Boardmann ne sont pas passés inaperçus, titre Olympique, championnats du monde, coupe du monde… Et la marque risque de faire parler d’elle au sein de l’hexagone en 2015, puisque Boardman équipera le team de Karl Shaw et de Camille Donat cette année!

 

AIR 9.4 Di2 / Aerodynamic racing

Pour ce test, c’est la version 9.4 Di2 de la série AIR que nous avons reçu, un vélo très élégant dans cette robe blanche, et très racé par ses lignes aérodynamiques et ses traits jaune vif qui viennent donner du mordant à ce vélo. Le AIR 9.4 est le parfait exemple d’un cadre de classe mondiale et d’un choix de composants qui fonctionnent en harmonie. Le cadre, la fourche, les roues, ont été conçus avec des sections profondément tournées vers l’aérodynamisme. L’intégration des câbles et le pivot conique augmentent encore l’impact sur la performance du vélo.

 

Fiche technique

PHOTO 3

 

Points forts en images

PHOTO 4

PHOTO 5

PHOTO 6

Sur la route

Avant de commencer, nous devons vous délivrer une information qui a son importance : nous avons reçu ce vélo monté à l’Anglaise, c’est-à-dire avec les commandes de freins inversées par rapport à nos habitudes. Comprenez le frein avant à droite, et le frein arrière à gauche. Attention donc si vous commandez un vélo monté, prenez garde à ce point qui pourrait vous surprendre.

Autrement, mis à part le frein arrière sous le boîtier de pédalier, le vélo est assez classique dans sa conception, et permet un réglage de votre position rapide et facile. On apprécie particulièrement la tige de selle avec quatre points de fixation, permettant ainsi de modifier l’angle de tube de selle. Pratique selon si vous souhaitez régler votre vélo en version route ou en version contre la montre.

Dès les premiers coups de pédale, on se rend compte que l’on est en présence d’un vélo très rigide, très dynamique. Les relances sont franches, efficaces… La rigidité du cadre, le poids faible d’ensemble et les roues carbone de 50mm rendent ce vélo taillé pour les courses les plus nerveuses. Cette rigidité donne également beaucoup de précision de pilotage au vélo, bien complété par les roues, pas trop haute pour ne pas perturber ce pilotage et garder une excellente vivacité. Rigide, précis, léger, en somme un vélo taillé pour la nervosité des grand prix, ce n’est peut être pas pour rien que Boardman équipe les frères Brownlee !

Malgré tout, même sur courte distance, vous pouvez être amené à produire un effort solitaire, et ce Boardman n’est pas en reste. Le cadre est taillé pour l’aérodynamisme, le vélo ne semble pas pénalisant lorsqu’il faut tirer de longues lignes droites face au vent.

Pour les longues distances, en ajoutant un prolongateur et en fixant la selle plus en avant, vous pourrez même vous rapprocher de très près de la position et des performances d’un vrai vélo de chrono. Sûrement un bon compromis pour les triathlons longue distance très montagneux, comme l’Embrunman ou l’Altriman.

Conclusion

Nous avons découvert un très bon vélo très polyvalent, taillé pour le circuit courte distance et sa nervosité, mais également très bon pour certains longue distances grâce à son poids et son aérodynamisme. Peut-être le vélo idéal pour tout faire ou pour compléter un pur vélo de contre-la-montre.

Le modèle testé est la monture milieu de gamme, le Boardman 9.4, en ultegra di2, mais déjà équipé d’une belle paire de roue carbone. Ce modèle est disponible à partir de 4799€.

Pour ceux qui regarderaient vers des montages plus hauts de gamme, vous pouvez vous offrir la monture du champion Olympique, le 9.8. C’est également le modèle utilisé par le team de Karl Shaw.

Pour plus d’informations :

http://www.boardmanbikes.com/road/index.html

VIDEO