EN TETE

 

Ce mois-ci, c’est un gros focus sur la marque Française Look Cycles que nous vous proposons. Découvrez le nouveau 795, équipé de pédales Kéo Power pour tirer le maximum de cette machine.

Test réalisé par Sébastien RODRIGUEZ, photos [email protected]éservés / Test paru dans le magazine#140 – mai 2015

 

VIDEO

 

Introduction

Inutile de vous présenter Look, quel cycliste/ triathlète ne connaît pas la marque? Look s’est imposé sur la majorité de nos montures avec ses pédales automatiques, mais également en proposant des vélos toujours en avance sur leur temps. Ce 795 Light ne fait pas exception, vous verrez à travers ce test qu’il propose une multitude d’innovations, pour en faire un vélo à la pointe de la technologie.

Pour ce test, nous nous attendions à recevoir le 795 dans sa version «mondrian», la marque de fabrique de look, nous avons été surpris de recevoir le vélo dans un coloris noir mat/jaune fluo du plus bel effet. A vrai dire, une bonne surprise puisque c’est le design que nous aurions choisi sur catalogue, mais le rendu en vrai est encore plus esthétique qu’en photo. Et que dire de la ligne générale de ce vélo? Impossible de confondre ce vélo avec un autre c’est certain! Nous pensons qu’il n’y aura pas de juste milieu avec ce 795, il sort véritablement des standards visuels, soit vous adorez ce look, soit vous détestez. Mais tout cela est bien subjectif, design, coloris, à chacun de se faire son opinion. Vous l’aurez compris, nous avons adoré la gueule de ce vélo! Ce qui est moins discutable, plus objectif, ce sont les caractéristiques techniques du vélo, et ce Look en possède de nombreuses dont certaines très ingénieuses, voyez plutôt.

PHOTO 1LOOK 795 Light

30 années d’expertise dans le carbone, et 10 années de recherches spécifiques menées par Look leur ont permis de vous présenter ce nouveau vélo Avec ses 11 brevets, il est sans doute le vélo qui embarque le plus de technologies.

– Nouveau cadre carbone 1,5k aux sections de tube de profil NACA*

– potence carbone Aerostem – pédalier ZED2 monobloc carbone

– nouvelle tige de selle E-Post2 avec support batterie Di2 – routage 100% intégré…

Toutes ces innovations du 795 light ont été minutieusement étudiées pour offrir une machine hors du commun.

Attention, test long et technique, mais comment faire autrement avec ce Look, tant il y a de choses à dire !

Léger et Aérodynamique

Le 795 fait partie de cette nouvelle génération de vélo qui repousse les limites de la performance encore plus loin. En plus des qualités que l’on retrouve sur des vélos haut de gamme comme le rendement, la légèreté ou le confort, le 795 possède un avantage supplémentaire : l’aérodynamisme. Grâce aux nombreuses intégrations dont bénéficie le 795 et aux compositions carbone de plus en plus précises, il a été possible de réaliser un vélo de route aérodynamique sans augmentation du poids. Le 795 pèse le même poids que le très efficace et reconnu 695 tout en étant beaucoup plus aéro.

Pour bénéficier d’un vrai gain aérodynamique, toutes les sections de tubes ont cette forme en goutte d’eau qui limite les perturbations derrière les tubes et permet de garder une vitesse élevée. Tube de selle, tube diagonal mais aussi douille de direction, fourche et haubans ont été dessinés avec ce profil dit NACA, validés par les ingénieurs aérodynamiciens puis testés en soufflerie.

PHOTO 2

Potence intégrée aérostem

Le 795 intègre totalement la potence carbone AEROSTEM. Cette potence est en carbone, elle est très légère et surtout elle présente des propriétés aérodynamiques puisque le traditionnel capot disparait au profit d’un collier de serrage.

Avantages : les vis de serrage sont ‘’cachées’’ derrière le cintre et le collier n’a que très peu d’épaisseur. Cette caractéristique associée à un design plus fluide procure à cette potence un meilleur coefficient de pénétration dans l’air d’où son nom : AEROSTEM.

Associée au 795, elle représente la meilleure intégration possible. Mais surtout, Look a réussi le pari de rendre compatible l’intégration de ce composant, tout en permettant au cycliste de se positionner comme il le souhaite sur son 795. En effet, la plage de réglage reste très large : de + 17° à -13° ce qui représente 57 mm de réglage pour une longueur de 110 mm sans jamais dégrader l’intégration.

Le seul défaut que nous trouvons à cette potence, c’est cette petite pièce aimantée fournie pour cacher les vis. C’est très esthétique mais à la moindre vibration, cette pièce sort de son logement.

Nouveaux routages inédits 100% intégrés

PHOTO 3Toujours dans un souci d’aérodynamisme, les routages mécaniques ou électriques se font d’une toute nouvelle manière. Les câbles sont rassemblés en façade de la douille de direction pour ensuite contourner les roulements et sont distribués dans le cadre. Le câble de dérailleur arrière ressort derrière la patte, et en montage électrique même la jonction A, qui habituellement est logée sous la potence, est intégrée au cadre dans un petit logement prévu à cet effet derrière la potence. Esthétiquement, c’est superbe, rien ne dépasse!

Nouvelle tige de selle e-post 2

PHOTO 4Cette nouvelle tige de selle a été développée en gardant tous les avantages de la première version : absorption des vibrations grâce aux élastomères, antirotation, réglable. Elle est en outre plus aérodynamique, plus légère de 29% (139gr seulement !) et plus pratique à manipuler grâce à un tout nouveau système de fixation : seul un demi tour suffit à la serrer ou à la desserrer. Elle est par ailleurs c o m p a t i b l e avec les selles type Monolink et avec les selles standard. Cette tige de selle, comme les précédentes d’ailleurs est une des réussites de Look. Nous apprécions particulièrement le système d’élastomères qui apportent un réel confort sur la route !

Fourche hsc 8 aero et jdd head fit 3

PHOTO 5100 % carbone monobloc, ne pesant que 320 grammes, elle est conforme à la norme EN 14781 (Choc frontal de 144 joules).

Le pivot conique utilise le concept CFD ( C o n t i n u o u s Fiber Design) et permet de p o s i t i o n n e r le roulement d i r e c t e m e n t sur la tête de fourche (surdimensionnée pour roulement d’un pouce ½). Le pivot de la fourche comporte 2 méplats et est renforcé pour accepter le jeu de direction Head fit 3 qui dissocie le réglage du jeu de direction, du serrage de la potence. Le réglage du jeu est effectué par serrage de la bague carbone sur un filet rapporté et calé sur le pivot de la fourche. Il est désormais possible de changer sa hauteur de potence sans dérégler le jeu de direction.

PHOTO 6Cette solution supprime le kit de compression, remplacé par un simple bouchon. Gain de poids : 40 grs. La 3e génération du Headfit est complètement intégrée dans la douille de direction optimisant encore la précision de direction.

Nous tenons à noter un détail sur cette fourche, tellement « logique », tellement évident, que l’on se demande pourquoi cela n’a pas toujours été ainsi. Le pivot n’est pas parfaitement rond comme chez les concurrents, mais possède deux méplats. Associé avec la potence Look, vous êtes certain que celle-ci sera droite une fois montée… C’est tellement simple ! A noter que ceci n ’ e m p ê c h e toutefois pas le montage d’une potence traditionnelle, même s’il serait dommage de se passer de celle proposée par Look…

Pedalier carbone monobloc zed 2

Nous y vPHOTO 7oilà, pour nous l’une des pièce maitresse de ce 795, qui faisait déjà le succès du 695. Le pédalier carbone ZED est un modèle ultra innovant : il est moulé en une seule pièce de carbone (2 manivelles + axe + étoile = FULL MONOBLOC).

Il atteint un ratio rigidité / poids impossible auparavant. Le pédalier seul (sans roulement ni plateaux mais incluant les deux manivelles et l’axe) ne pèse que 320 grammes !

Sa forme particulière en Z lui permet d’être monté dans le cadre qui présente un boîtier spécifique et oversized (roulements diamètre 65 mm). La technologie de l’insert trilobé en bout de manivelle permet de faire varier la longueur des manivelles de 170, 172,5 à 175 mm sans changer de pédalier tout en étant compatible avec toutes les pédales du marché. Là encore, c’est tellement évident, comment les grands constructeurs de transmissions cyclistes n’ont pas pensé à cela avant ??? Imaginez, vous n’achetez pas seulement un pédalier, mais presque trois pédaliers ! Ce ZED ouvre des possibilités difficilement possible jusquelà. Vous pourrez sans contrainte tester différentes longueurs de manivelles sans contrainte, sans risque d’achat inutile. Si une longueur ne vous convient pas, il suffit de revenir à celle d’origine seulement avec un coup de clé !

Et si cela s’arrêtait là… Look a également rendu son pédalier compatible avec les deux entraxes du marché, le classique 130 et le compact 110. C’est brillant ! Les possibilités sont multiples et encore une fois vous pouvez tester, adapter votre matériel sans surcoût. Nous possédions un 695 équipé de ce pédalier à titre personnel. Nous étions plus que ravis de pouvoir rouler en 130 toute l’année et de pouvoir monter un compact pour les rares utilisations en haute montagne.

Ce pédalier est un véritable coup de cœur, si nous avions un rêve, ce serait de le voir décliné dans un standard BB30 pour pouvoir en profiter sur tous les autres vélos. Sa seule « contrainte », c’est pour les utilisateurs de capteurs de puissance. Pour nous c’est un outil indispensable pour un compétiteur, mais il serait tellement dommage de se priver de ce pédalier ! Look propose une solution, les pédales Kéo power, nous en parlerons plus en détails dans la suite de ce test.

Pattes de cadre compressées

PHOTO 8Les pattes sont directement compressées lors du moulage des bases et des haubans. On obtient donc un ensemble arrière monobloc ‘bases-wishbonepattes’ : meilleur rapport poids / fiabilité.

Pas d’inquiétude, la patte de dérailleur, elle, est bien amovible et remplaçable et ceci peut être utile en cas de chute.

Nouveau tissu ultra light 1,5 k

PHOTO 9L’innovation et l’amélioration constante des produits font partie de l’ADN de LOOK. Le 795 est ainsi naturellement réalisé dans la composition carbone la plus élaborée, sur la base de très haut module et de feuilles de carbone ultra light en 1,5K.

Sur la route

PHOTO 10Avant toute chose, il faut commencer par se poser sur son vélo, l’intégration extrême des composants, potence, tige de selle, pédalier… peut faire craindre le pire sur les possibilités de réglage. Il n’en est rien, bien au contraire !

Le poste le plus contraignant sera sans doute le réglage de la hauteur de selle, tige de selle intégrée oblige. Il n’y aura en fait qu’à couper le tube de selle à la bonne hauteur, le reste est d’une simplicité enfantine. Pas de crainte, même une fois coupée, vous pourrez toujours monter votre selle de quelques centimètres si besoin à l’aide d’un jeu de cales. L’opération est d’ailleurs simple grâce au nouveau système de blocage de la tige avec seulement un quart de tour sur l’écrou. Pour en terminer avec cette tige de selle, le réglage du recul et de l’inclinaison de votre selle est lui aussi très simple, mais surtout très précis.

Le deuxième point « critique » pour votre position sur le vélo, c’est la hauteur du poste de pilotage, et sur ce point, intégration et réglages ne font souvent pas bon ménage. Si Look a réussi une intégration parfaite et très esthétique, ils n’ont pour autant pas oublier cet aspect positionnement, ce qui devrait pour nous toujours être une priorité chez les constructeurs, tant il est important de pouvoir se poser correctement sur son vélo. A quoi bon avoir le meilleur vélo du monde, le plus performant, si vous êtes mal dessus et n’êtes pas capable de donner le meilleur de vous ? Avec sa large plage de réglage en inclinaison, de +17 à -13 degrés, la potence de ce vélo vous permettra assurément de trouver le meilleur positionnement sur votre vélo, et là encore, avec une simplicité déconcertante, juste en jouant sur l’inclinaison, sans toucher au réglage du jeu de direction. Les plus perfectionnistes y verront également la possibilité d’adapter, rapidement et sans avoir besoin d’autre matériel, leur position en fonction d’un objectif, d’un parcours…

Pour terminer avec les réglages de son vélo, comment ne pas évoquer ce pédalier ZED2 ? Il est tout simplement incroyable, avec la possibilité de régler 3 tailles de manivelles différentes et sa compatibilité avec les deux entraxes, standard et compact. C’est peut être la pièce maitresse de ce vélo. A sa sortie avec le 695, Look n’hésitait pas à dire que le 695 avait été construit autour de ce pédalier. Rouler sur ce 795 semble confirmer cette démarche, tout semble partir de ce pédalier et n’être que son parfait prolongement. Puisque c’est l’élément qui restitue notre puissance à l’ensemble du vélo, il est logique que ce composant soit celui qui donne les sensations les plus directes avec le vélo. Tout est d’une fluidité impeccable, et surtout d’une rigidité incomparable. L’axe de 65mm et la construction monobloc (pédalier en une seule pièce, manivelles et axe) semble réellement efficace et relier nos deux jambes dans l’effort comme rarement auparavant. Cette grande rigidité procure au vélo un dynamisme bien réel, il répond au quart de tour, aucun Watt ne semble absorbé, un vrai régal dans les relances ou sur les accélérations.

Certes le pédalier est un vrai bijou, mais il ne serait pas grand-chose sans le reste du vélo. Et lorsque l’on sort une pièce majeure aussi aboutie, le reste a intérêt à suivre au risque de voir le moindre petit défaut amplifié. Fort heureusement, le cadre dans son ensemble est un parfait prolongement de cette transmission. Tout est d’une rigidité absolue, rien ne laisse entrevoir un début de faiblesse, un léger flottement, et ce, quelles que soient les puissances et les allures. Ce vélo est monté sur des rails ! Couplé avec cette direction intégrée et cette fourche surdimensionnée, le 795 et vous, faites corps avec la route. La précision est redoutable en descente, on place ses roues exactement là où on l’a décidé. C’est grisant, attention toutefois à vous contenir, car cette machine donne véritablement envie de repousser un peu plus les limites à chaque virage.

Dernier point, le confort. Toute cette rigidité, cette p e r f o r m a n c e, peut laisser craindre sur le confort, en particulier sur les longues distances. C’était sans compter sur la tige de selle E post 2 et son système d’élastomères. Assis sur la selle, nous ressentons vraiment une sorte de douceur, un léger amorti. Suffisant pour absorber les petites imperfections de la route et ainsi épargner votre dos au fil des heures ! Vous l’aurez compris, pour nous, ce nouveau 795 est une vrai réussite. Il nous semble tellement abouti technologiquement, tellement bien pensé, qu’il pourra convenir à quasiment toutes les pratiques, tous les types de cyclistes et triathlètes, du pur compétiteur au cyclotouriste.

INFOS PRATIQUES

Quatre coloris disponibles : Fluo Reflect, Blanc, Carbon red, PROTEAM reprenant le célèbre design Mondrian emblématique de la marque.

Pour ce test, nous avons reçu un montage très haut de gamme, équipé en dura ace di2 11v et avec les superbes roues mavic CCU. Autant dire un vrai bijou, nous remercions Look de nous avoir confié une telle machine, c’était un vrai bonheur de rouler sur un vélo aussi prestigieux.

Evidemment tout le monde ne pourra pas s’offrir un vélo à ce tarif là, rassurez vous, d’autre montages plus « abordables » sont disponibles :

Plus d’informations :

http://www.lookcycle.com/fr/de/route/velos/795- light-bike-int-duraace-di2.htm

 

Pédales look Keo power

keo power

 

Sur le test du vélo Look 795 Light (voir article précédent), nous avons véritablement encensé le pédalier ZED 2 proposé sur le vélo. Si le matériel est important, l’entraînement l’est évidemment encore plus, et un des meilleurs moyens de bien s’entraîner aujourd’hui à vélo est d’utiliser un capteur de puissance (voir notre dossier du mois). Ces derniers sont souvent incorporés dans les pédaliers, nous avons donc là à régler un vrai dilemme ! Choisir entre sûrement l’un des meilleurs pédaliers du marché ou un outil pré- cieux à notre entraînement.

Look nous propose une solution pour ne pas avoir à faire ce choix, grâce à son système de capteur de puissance intégré dans les pédales, les Kéo Power.

Look, en collaboration avec Polar, ont été les premiers à mettre sur le marché un capteur de puissance intégré dans les pédales. Dans un premier temps le système a été assez critiqué, non pas pour des raisons de fiabilité du système, mais plus à cause de son protocole de communication très fermé (WIND), limitant le nombre de compteurs compatibles. Ceci a largement occulté le côté fiable et novateur des Keo Power.

Avec cette nouvelle version, et avec la sortie chez Polar de la nouvelle montre V800, le protocole WIND a été remplacé par le Bluetooth Smart, bien plus répandu. Malgré cet effort, on peut toutefois regretter le fait que Polar (et donc Look), refuse toujours d’utiliser le protocol Ant+, de loin le plus utilisé aujourd’hui. Pour faire un raccourci un peu rapide, vous êtes presque obligé d’acheter un compteur ou une montre Polar pour utiliser ces pédales, l’absence de liaison Ant+ restera sans doute un vrai frein à l’achat de ces Kéo Power.

Quand aux pédales, elles sont assez faciles d’installation, c’est un excellent point pour ceux qui désirent intervertir leur capteur sur plusieurs vé- los. Une fois installées sur les vélos, il suffit de les calibrer en début de sortie, et on les oublie. Il est important de noter qu’avec ces pédales Kéo Power, vous n’achetez pas un capteur de puissance, mais bien deux capteurs bien distincts. Ceci vous ouvre les portes vers une plus grande précision, ainsi que vers une multitude de données pour améliorer votre technique, comme la répartition de la puissance entre vos deux jambes.

Pour tout ce qui touche à la précision, la pertinence des informations, nous ne sommes pas suffisamment experts pour tirer une quelconque conclusion. A l’utilisation cependant, nous n’avons jamais pu remarquer de données farfelues ou étranges par rapport à ce que nous avons l’habitude de voir sur notre capteur personnel. Si vous savez comment bien utiliser un capteur de puissance, il est certain que ces pédales seront un vrai plus dans votre entraînement !

Reste le prix actuel qui reste élevé par rapport à une nouvelle concurrence qui casse les prix, surtout que le manque d’appareils compatible risque de vous obliger à investir également dans un nouveau compteur. Look propose aussi sa version « low cost », la Keo Power Essential, le capteur ne se trouvant plus que dans une seule pédale. Vous perdez donc toutes les données relatives à la répartition de la puissance, mais pour le reste tout y est.

Pour résumer, ces pédales sont techniquement très intéressantes, le principe du capteur dans la pédale est plutôt séduisant. Ceci supprime les problèmes de compatibilités avec les multiples standards actuels de pédalier et facilite la permutation entre plusieurs vélos. Le seul vrai reproche que nous pourrions faire serait le choix de se fermer à la liaison Ant+. Non pas que le choix du Bluetooth Smart soit mauvais, il est simplement pas assez ré- pandu pour le moment et donc assez limitant.

Prix Public TTC : 1690,90€

Plus d’informations : http://www.lookcycle.com/fr/de/route/pedales/ keo-power.html