TITRE_FR

PHOTO 1

Ce mois-ci, nous avons testé le nouveau Kiwami Kona wings, un maillot spécialement étudié pour l’aérodynamisme sur le vélo.

Test réalisé par Sébastien RODRIGUEZ, photos [email protected]éservés / Test paru dans le magazine#136 – janvier 2015

 

 

SOUS TITRE 1_fr

Depuis maintenant deux ou trois ans, une nouvelle mode arrive petit à petit sur les épaules des champions du triple effort, en particulier sur longue distance. Nous voulons bien entendu parler de ces nouvelles « trifonctions », avec des manches. Leur but est clairement d’apporter un gain aérodynamique sur la partie cycliste. Avec la seconde place à Kona l’an dernier de Luke McKenzie, ils étaient de plus en plus nombreux cette année en manche longue sur Big Island. Et ce type de tenues risque bien de devenir la norme avec la victoire de Sebastian Kienle, mais également un podium 100% avec manche sur le vélo ! Kiwami l’a bien compris et propose dès à présent un maillot aérodynamique pour les triathlètes les plus perfectionnistes, le KONA wings.

 

SOUS TITRE 2_fr

Le Kona wings sèche très rapidement et son tissu apporte une légère protection contre le froid. Cela peut s’avérer très pratique sur certaines courses assez montagneuses où le climat peut vite changer, et où les descentes peuvent également très vite vous faire attraper froid. C’est le cas de courses comme Embrun ou Nice. Cependant avant de descendre, il faut également monter, rouler, parfois à des températures très chaudes, comme à Kona par exemple. Le kona wings possède également un effet anti-chaleur avec sa maille blanche, en humidifiant le tissu on obtient même un effet COOL EFFECT. De quoi rendre le Kona wings agréable dans toutes les situations de course.

 

SOUS TITRE 3_fr

Combien voit-on de triathlètes terminer leurs ironman avec les épaules, le dos, les bras, complètements cramés par le soleil ? Quoi de plus normal au vu des nombreuses heures passées à vélo et en course à pied sous un soleil de plomb? Le Kona wings est anti UV, et vous protège de ces agressions puisqu’il recouvre l’ensemble de votre haut du corps. La partie cycliste étant la plus longue, vous économiserez à votre peau de nombreuses heures d’exposition au soleil. Zip intégral Le Kona wings est équipé d’un zip frontal intégral, comme une veste. Ceci permet d’enfiler le kona wings très rapidement. Si ce n’est pas très important sur une compétition avec combinaison, puisque vous pourrez nager avec, ce point devient crucial sur une course comme Hawaï. La combinaison étant interdite, les manches le sont également et vous serez contraint d’enfiler votre vêtement aérodynamique à la transition.

PHOTO 2

SOUS TITRE 4_fr

Comme souvent chez Kiwami, on retrouve un design original, et surtout qui marque. C’était le cas avec la trifonction Spider et son design si particulier, le Kona wings ne déroge pas à la règle. Il est facilement reconnaissable dès le premier coup d’œil ! Aérodynamisme C’est là le principal atout de ce genre de vêtements, et le Kona wings a été étudié pour cela, sans aucun compromis ! Pourquoi ces «trifonction» avec manche sont réputés plus aérodynamiques ? Simplement car le tissu utilisé offre moins de résistance à l’air que la peau. Partant de ce constant Kiwami a joué la carte TRIhebdo 57 à fond avec ce KONA wings, allant jusqu’à recouvrir l’intégralité de vos bras, jusqu’aux poignets. Chez la concurrence les manches s’arrêtent, au mieux, au niveau des coudes. Avec ces manches longues, le Kona wings réduit encore un peu plus la résistance à l’air. Pour assurer un parfait aérodynamisme, la veste devra rester parfaitement en place. Si elle venait à remonter, faire des plis, les gains seraient vite anéantis. Pour cela, le Kona wings est équipé d’une large bande agrippant sur le bas, avec des pixels en silicone. Ceci assure un bon maintien, la veste reste tendue et lisse sur votre corps, procurant un effet « coquille d’œuf ». Pour en terminer avec cette recherche absolue de l’aérodynamisme, Kiwami a tout simplement supprimé les poches. Au niveau de la performance pure, c’est forcément meilleur, aucun risque que le vent puisse s’engouffrer; Sur du longue distance, ces poches pourraient quand même venir à manquer, il faudra trouver une solution de contournement, comme une pochette de cadre par exemple pour le ravitaillement.

SOUS TITRE 5_fr

Malheureusement, nous n’avons pas encore pu tester ce Kona wings en condition réelle. Ce n’est pas la période des compétitions en France, et le climat ne permet pas de réaliser des tests poussés sur la route avec ce style de vêtement. Nous aurions de toute manière eu beaucoup de mal à chiffrer le gain qu’apporte ce Kona wings, même si un protocole de test au capteur de puissance aurait sûrement pu révéler quelques informations … Le mieux reste encore une étude en soufflerie, nulle doute que nous trouverons bientôt une étude de ce genre sur ce Kona wings.

Evidemment, nous n’avons pas pu nous contenter de ce constat ! Si les gains aérodynamiques semblent de toutes manières logiques, la question qui revient souvent sur ce genre de vêtement, c’est la ventilation. Est que l’on ne va pas étouffer là dedans, en particulier sur les circuit chaud et roulant ou ce gain aérodynamique pourrait devenir important ? La question est encore plus judicieuse sur ce Kona Wings avec ses manches longues. Nous avons donc décidé de tester en action cette veste kiwami, sur home trainer afin de tester la ventilation de ce Kona wings ? La première chose que nous pouvons dire, c’est qu’à l’enfilage, le Kona wings semble apporter un peu de chaleur. Pourtant cela ne gêne pas aux premiers coups de pédale, même à l’effort on ne ressent pas une montée de température excessive. Du moins pas plus que d’habitude sur home trainer. Le Kona wings semble parfaitement évacuer la transpiration, on ne se retrouve pas trempé de sueur sous la veste. Au bout de quelques dizaine de minutes, nous décidons de tester le COOL EFFECT en humidifiant légèrement le textile. La veste étant près du corps, la sensation de fraîcheur est immédiate, c’est agréable, et quelques gouttes suffisent pour faire redescendre la température. Prometteur pour une course comme Hawaï.

VIDEO_FR

SOUS TITRE 6_fr

Nul doute que ce genre de tenues va fleurir dans les parcs à vélo des épreuves longues distances en 2015. Kiwami se démarque en proposant le top le plus extrême, avec des manches longues, pour théoriquement encore plus de gain.

Le Kona wings est proposé en vente à partir de 129€

Plus d’informations :

http://www.kiwami.fr/shop/kona-wings_1-170. html