TITRE

Ce mois-ci, nous avons testé la toute dernière trifonction de Kiwami, découvrez la Rio LD Aero.

Test réalisé par Sébastien RODRIGUEZ, photos [email protected]Test paru dans le magazine#141 – juin 2015

PHOTO 11

 

Introduction

Il ne vous a certainement pas échappé cette nouvelle tendance chez les pros depuis maintenant deux ans, le port de tenues avec manches sur les triathlons longue distance en particulier. C’est assez nouveau, à l’encontre du style du triathlète avec ses débardeurs… Dans ces conditions il devient difficile de différencier désormais un triathlète d’un cycliste sur son vélo ! Si l’an dernier cette « mode » restait assez limitée, avec la victoire écrasante de Kienle à Kona en 2014, en particulier grâce à un vélo monstrueux, équipé de ces nouvelles trifonctions à manche, en 2015 tous les meilleurs en portent ! C’était le cas de Frederik Van lierde lors de sa domination en Afrique du Sud (pourtant réticent l’an dernier), mais également de Frodeno plus récemment à Barcelone.

Kiwami ne pouvait bien évidemment pas passer à côté de cette nouvelle tendance. Pour cela la marque Française est partie d’un de ces modèles les plus aboutis, la gamme Rio, pour en faire une trifonction à manches plus aérodynamiques, peut être la nouvelle référence sur longue distance ?

Pourquoi une Rio LD Aero?

Kiwami présente son dernier modèle de la gamme RIO, une trifonction avec manches, dont la coupe a demandé plusieurs mois de mise au point : le RIO LD AERO. L’aérodynamisme est optimal en position de contre-la-montre grâce aux manches qui s’arrêtent juste au dessous des coudes. Le vent glisse alors sur les bras et les épaules couverts d’un tissu léger et hydrofuge: la résistance à l’air est diminuée par rapport à la peau. La trifonction est très bien ajustée et le tissu extrêmement élastique s’adapte à toutes les morphologies. Le grand zip frontal facilite l’enfilage et la sortie de la tenue.

Pourquoi être reparti sur les bases d’une RIO ?

Avec la Rio LD Aero, Kiwami apporte un gain au niveau aérodynamique à sa tenue, mais n’oublie pas qu’elle reste destinée aux athlètes longue distance, avec de réels besoin de confort et de ravitaillement. Le dos en tissu filet aéré facilite la ventilation tout en protégeant du soleil. La présence de nombreuses poches dorsales et sur les jambes en font une trifonction idéale pour les moyennes et longues distances, de même que la chamoisine double densité structurée hyper confortable. Sans nul doute une nouvelle bête de course développée par l’atelier de Montardon où Kiwami invente tous ces modèles.

PHOTO 1PHOTO 2

PHOTO 3

PHOTO 4PHOTO 5

PHOTO 6

PHOTO 7PHOTO 8PHOTO 8

PHOTO 9

Le test

Inutile de s’attarder sur l’aspect RIO de cette trifonction. Kiwami et ce modèle ont déjà plus que fait leurs preuves, et cette nouvelle RIO est de la trempe de ses prédécesseurs. La qualité et les finitions sont irréprochable. Techniquement, les modèles RIO sont très évolués, les textiles parfaitement choisis et de très haute qualité, hydrofuges, compressifs, dos aéré… confort et performances assurés. Les nombreuses poches sont également très bien pensées, très pratiques pour les parties cyclistes (dos), comme pour les parties pédestres (cuisse). Enfin, la chamoisine est un modèle déjà bien réputé chez Kiwami. Bref, aucune surprise avec cette trifonction, on retrouve tout ce que l’on a l’habitude de trouver sur une trifonction haut de gamme de chez Kiwami.

La nouveauté ce sont les manches, et c’est évidemment sur ce point que nous allons nous attarder. Gagner en aérodynamisme, voila pour la théorie. Cependant la performance sur le terrain est toujours un peu plus complexe, elle nécessite parfois des compromis.

Vous pouvez avoir le matériel le plus performant existant sur le marché, si vous n’êtes pas bien dedans, les résultats ne seront pas au rendez-vous. Et en triathlon, les compromis sont d’autant plus complexes qu’il y a trois sport, avec trois besoins bien différents à prendre en compte. Avec cette Rio LD Aero, on a compris l’intérêt à vélo, ce tissu supplémentaire vous fera gagner quelques Watts, assez négligeable pour certains, carrément indispensable pour les plus compétiteurs ! Ce n’est pas pour rien si tous les top pro du longue distance en portent cette année…

Encore faut il que ces rajouts ne viennent pas trop gêner en natation et en course à pieds, quel intérêt de gagner un peu à vélo si cela nous fait perdre autant dans les deux autre disciplines ? Voilà donc l’aspect intéressant de ce test, l’utilisation de la rio LD Aero dans les trois disciplines du triathlon.

PHOTO 10

Et ça commence par la natation. Nous ne parlerons uniquement que de natation avec combinaison, c’est-à-dire avec la trifonction sous le néoprène. La raison est simple, si la combinaison est interdite, les manches le seront aussi. Vous ne nagerez donc jamais uniquement avec la rio LD Aero. A première vue, un rajout de textile sur les épaules, les bras, n’est pas forcément bon signe quant à la liberté de mouvement pour une nage efficace et sans gêne.

Le textile est en fait extrêmement extensible et souple, il ne procure pas le moindre sentiment de résistance lors de la nage, même sur les séances les plus longues. De plus, cette souplesse et cette extensibilité font que la rio LD Aero s’adapte parfaitement à votre morphologie et vos mouvements. Les manches restent parfaitement en place, exactement comme vous les aviez positionné au départ. C’est un point très important, pour qu’il y ait un gain aéro à vélo, il faut absolument éviter au maximum tout plis et toute imperfection, la surface en contact avec l’air doit être la plus lisse possible. C’est bien le cas avec cette Kiwami.

Natation et vélo validés, il ne reste que la course à pied. Là encore, on pourrait avoir quelque réticence à avoir les bras et surtout les épaules couvertes. Nous avons tenu à tester la rio LD sur tout type de séances : du long footing à la séance de VMA. Sans surprise, cette Kiwami n’a jamais posé le moindre soucis. Mieux, nous y trouvons même un avantage sur les longues distances : la protection au soleil. Combien d’entre vous ont fini leur Ironman les épaules complètement cramées ? Même si elle n’as pas été développée dans ce but, la Rio LD Aero possède également cet avantage de cacher votre peau des attaques du soleil. Quand on sait le temps passé à vélo et en course à pied sur un Ironman, souvent courus sous forte chaleur, c’est un aspect non négligeable !

Dernier point, le cas des compétitions où la combinaison serait interdite durant la natation, comme à Kona. Vous n’aurez alors pas le droit de porter cette trifonction, ou du moins pas les manches. La Rio LD Aero est équipée d’une large fermeture éclaire frontale qui permet de l’enfiler assez rapidement, pour ces (rares) compétitions, il est alors tout à fait envisageable de nager avec cette Kiwami sous une speed suit sans enfiler le haut. Vous n’aurez alors qu’à finir d’enfiler la trifonction à la transition. Les parcs à vélo sont souvent très longs, vous pourrez réaliser cette opération tout en courant vers votre vélo pour une perte de temps réduite au minimum.

Conclusion

Comme nous en avons l’habitude avec Kiwami, cette nouvelle trifonction Rio LD Aero est de très haute facture. Nous pensons que nous sommes actuellement dans une phase de transition pour le triathlon, pour le moment ce genre de tenue est «réservé» à une élite, aux athlètes à la recherche du moindre gain chronométrique. Mais comme toujours, à force de les voir portées par les pro, cela deviendra la norme, et tous les triathlètes finirons vraisemblablement épaules et bras couverts d’ici quelques années. Si les plus rapides y verront avant tout un avantage dans leur performance, les moins rapides, auront tout intérêt à les adopter également pour protéger leur peau contre le soleil !

Cette nouvelle Rio LD Aero est disponible à partir de 219€ et se décline pour le moment en deux coloris, la version « France » testée, et un modèle plus sobre à base de noir.

Plus d’informations :

http://kiwami.fr/e-shop/en/kiwami-shop/238- trifonction-kiwami-triathlon-rio-ld-aero.html#/ taille-xxs/coloris-black_red_white

PHOTO 12