PHOTO 1

 

 

PHOTO 2

 

Ce mois ci, TrimaX-hebdo s’est fait monter une paire de roue artisanale spécialement pour les championnats du monde à Hawaï, découvrez les roues Revo Race Wheel édition KONA.

Test réalisé par Sébastien RODRIGUEZ, photos [email protected]Test paru dans le magazine#146 – novembre 2015

 

VIDEO

Introduction

Les Revo Race Wheel sont montées par Stéphane Platon, qui possède la société REVO RACE CUSTOM BIKE, situé dans l’Aisne, en Picardie. Il s’agit avant tout d’un passionné de cyclisme et du beau matériel, raison pour laquelle il s’est lancé dans cette activité avec plusieurs casquettes, le montage de roues artisanales mais également la peinture personnalisée et les réparations sur le carbone.

 

Pour ce test, et en vue de notre participation aux championnats du monde Ironman, Stéphane nous a monté une paire de roue totalement adaptée à l’épreuve et surtout à notre profil de cycliste, partant sur un montage mixte à base de RT80 à l’arrière, et d’une RT60 à l’avant. Pour l’occasion, Stéphane nous a également montré l’étendue de ses talent de designer, en revisitant complètement cette paire de roues avec une décoration qui ne laisse aucun doute sur la destination de cette paire !

 

Pourquoi des roues artisanales ?

 

PHOTO 3

Les roues qui sortent des usines des grands constructeurs sont montées de façon industrielle et la main de l’homme n’intervient que très peu. Leur but étant de réduire les coûts au maximum, les roues sont produites en série, pour répondre à des besoins généraux, afin qu’elles puissent viser une très large plage de profils et surtout de clients. De ce fait, les tensions des rayons correspondent à une norme, pas à votre poids, votre pratique, votre niveau… Un montage artisanal de vos roues réalisé par un artisan doit vous permettre de personnaliser vos roues à votre poids, votre pratique et votre budget. Les tensions seront beaucoup mieux équilibrées, ce qui devrait également considérablement améliorer la durée de vie de vos roues, comparé à un montage d’usine. Pour les puristes et amoureux du matériel, choisir un à un vos composants, discuter technique, profils, objectifs, sont des paramètres qui vous donneront un grand plaisir à rouler sur vos roues! Oui vos roues, car ce ne seront pas celle du voisin, de votre équipier, non ce seront bel et bien vos roues. Vous y aurez réfléchi et vous les aurez construites autour de vos besoins. C’est cette démarche que nous avons suivi pour ce test, monter une paire de roues pour Hawaï, une roue qui corresponde au parcours et aussi aux caractéristiques du coureur. Pour information, notre testeur est un ancien cycliste, assez léger et avec un profil polyvalent. Sur un parcours comme KONA, il vise un temps compris entre 4h50 et 5h00 pour une puissance moyenne de 220-230 Watts.

Les jantes

PHOTO 4Le montage d’une roue commence par le choix du profil de jante. Revo Race Wheel propose des jantes carbone en fibre haut module de chez TORAY. La finition est en carbone 3K mat, qui laisse apparaître un tressage fin de la fibre. Ces jantes suivent la tendance actuelle des jantes larges avec une largeur de 23mm, qui apporte une meilleure rigidité latérale, mais également un meilleur collage de votre boyau. Habituellement, une jante standard possède une largeur de l’ordre de 20.5mm. Attention, à vérifier tout de même si cela passera sur votre vélo, en particulier sur un cadre assez ancien. La personnalisation se fait ici sur la hauteur de la jante, et de multiples solutions s’offrent à vous. 20.24.30.38.44.50.60 et 88 mm pour les versions à boyaux 24.38.45.50.60.et 88 mm pour les versions à pneus full carbone 24.38.50.60.88 mm en version à pneu avec flanc de freinage en aluminium.

PHOTO 5Après hésitation, nous avons choisi de monter une paire de roues mixte, en dépareillant les hauteurs avant/arrière. Aucun doute quant au choix de la roue arrière, la roue pleine étant interdite, ce sera du 88mm. Pour l’avant, c’est un peu plus compliqué. Le profil du parcours pousserait à choisir également une 88mm, mais le vent peut se montrer très violent, et un petit gabarit comme celui de notre testeur risque d’avoir du mal à tenir son vélo avec une jante large. Nous avons donc fait le choix de « sacrifier » quelques watts aéro en prenant un profil de 60mm à l’avant, qui rendra le vélo bien plus maniable en cas de vent latéral.

Les moyeux

 

PHOTO 6

Pour le montage des moyeux, de multiples solutions s’offrent également à vous. Chez Revo Race Wheel, vous pouvez choisir parmi les marques suivantes : DTswiss, Chris King, Hope, Tune Mais également le moyeu maison Revo Race Wheel, celui que nous avons choisis pour le test. Le moyeu est construit en aluminium 7075 T6 pour le corps de moyeu et l’axe, avec un traitement T6 qui permet de durcir la matière. Ils sont disponibles dans une couleur anodisée noir. Ils sont dotés de flasque concave ce qui permet une meilleure assise des rayons. Le perçage des trous est adapté pour les rayons au profil Aero. Ils possèdent un système d’engrenage du corps de roue libre à 3 cliquets avec neuf points d’ancrage au totalsoit trois points d’ancrage sur chaque cliquet ( Ce qui provoque un son très plaisant en roue libre! ) La piste d’engrenage est de 48 dents contre 24 sur un moyeu standard ce qui lui donne une réactivité doublé en relance.

Nota : Pour ce montage si spécial, Stéphane a doté nos moyeux de roulements haute performance en céramique.

Les rayons

 

PHOTO 7

Pour les rayons Revo Race Wheel propose des Sapim CX Ray. Pour eux, c’est ce qui se fait de mieux sur le marché à l’heure actuelle avec le DTswiss aérolite. Un test labo confirme que le Sapim CX Ray et un poil plus résistant que le DT Aerolite. Donc plus résistant mais surtout moins cher, d’où le choix des Sapim, ce qui me permet de proposer des montages a un très bon rapport qualité-prix (à partir de 990 euro pour lune paire de RT carbone).

Ligature Kevlar

PHOTO 8

En option vous pouvez demander la ligature au kevlar et résine epoxy à 40 eurs. Ceci améliore de façon significative la rigidité de vos roues, et possède également un côté pratique en cas de casse de rayon. Ce dernier reste en place évitant d’aller s’emmêler quelque part et éventuellement provoquer chutes ou blessures.

Design

PHOTO 9

RRW a fait très fort ! Stéphane nous a montré l’étendu de son talent sur cette seule paire de roues ! Nous pouvons dire sans hésiter que nous avions à KONA, certainement la paire de roues personnalisées la plus réussie. Même les plus grosses stars n’ont pas eu droit à un tel traitement de faveur ! Le design est réalisé entièrement à la main, à l’aérographe. Le résultat est magnifique, très propre, aucun défaut de finition ! Certainement un travail de titan sur cette paire de roues. Nous vous conseillons vivement de penser à RRW si vous envisagez de donner une seconde vie à un cadre, un casque …

Sur la route

PHOTO 10

Pour commencer, la première chose remarquable, c’est le design. Que dire? Si ce n’est qu’elles sont magnifiques ! Et encore, les photos pu les vidéos n’arrivent pas à rendre aussi bien que la réalité. Il faut pouvoir les approcher, les toucher, pour se rendre réellement compte de la qualité de finition de cette décoration. Franchement, c’est tout simplement parfait ! Parfait pour marquer le coup sur cette course si mythique, parfait également dans son intégration avec notre Cervelo P5.

Passons maintenant aux choses sérieuses, la partie qui ne se voit pas… Qu’ont elles dans le ventre ces RRW? Nous avions déjà eu une expérience réussie avec cette marque lors de l’Ironman France. C’est avec une paire de RRW RT30 montée pour l’occasion que nous avions d’ailleurs obtenu le si précieux slot pour KONA.

Pas de surprise avec ce nouveau montage signé Revo Race Wheel. Nous retrouvons toutes les qualités qui nous avaient séduites la première fois, des roues rigides, réactives et fluides ! Encore plus fluide peut être sur cette nouvelle paire, l’ajout des roulements céramiques semble apporter encore une petite amélioration. Comme sur notre précédant test, la réactivité de la roue est excellente, certainement grâce à ce corps de roue libre aux nombreux cliquets. Il n’y a vraiment aucun «trou» au démarrage, aucun temps mort. Et toujours ce bruit si particulier et si agréable, un vrai bonheur.

Ce qui change vraiment cette fois-ci, c’est le profil des jantes, deux compétitions très différentes et chacune très spécifiques, deux paires de roues tout autant différentes ! Si les RT30 étaient un régal à relancer, à grimper un col, ce montage plus aéro demande de la vitesse pour en retirant ce même plaisir. Il faut d’ailleurs faire attention, les sensations deviennent vite grisantes, l’envie d’appuyer toujours un petit peu plus augmenteavec la vitesse. Attention donc à bien dicter votre rythme aux roues et non pas l’inverse. Vous l’aurez compris, on s’est régalé avec ce montage sur les routes d’Hawaï. Et alors qu’est ce que cela aurait été avec un montage complet en 88mm? Pas de regrets, car nous avons connu quelques journées bien ventées, la roue de 60mm s’est montrée agile et confortable.

En résumé, le montage réalisé par Stéphane nous a encore une fois bluffé, le choix du profil de jante, la tension, les roulements, tout était vraiment adapté au mieux pour cette épreuve, et surtout pour notre profil.

AUTRES INFORMATIONS

Le site internet de la marque est en construction, vous pouvez toutefois les retrouver sur leur facebook : https://m.facebook.com/revoracecustombike