Depuis deux ans, Trigames avait élu domicile sur Grasse. Une épreuve qui nécessitait la mise en place de deux parcs à vélo, le premier sur Mandelieu  où se déroulait la natation et le second sur Grasse pour une arrivée dans la cité du parfum. Une gestion difficile à la hauteur du parcours vélo et course à pied jugé parmi les plus physiques parmi les triathlètes. Trigames Mandelieu c’est une nouvelle formule : nouvelle date, nouveau lieu, nouveau parcours… Les deux années passées sur Grasse auront permis à l’équipe organisatrice du Triathlon du Pays Grassois de gagner en expérience pour la mettre au service de cette épreuve inaugurale, le 27 mai. Sans oublier le trigames de Cagnes-sur-Mer prévu le 1er juillet.

 

Texte Jacvan / Photos : Jacvan et Yann [email protected]’images pour TrimaX-mag (présentation parue dans le magazine 172)

 

 

Sylvain Lebret est triathlète et organisateur d’événement. Associé avec le club de Grasse, l’aventure du Trigames se poursuit. Si l’épreuve se déplace le 27 mai sur la commune de Mandelieu c’est pour mieux renaître de ses cendres et offrir aux participants une belle entrée en matière pour marquer leur début de saison ! Rencontre avec Sylvain Lebret.

 

TrimaX-magazine : Le trigames Grasse est devenu trigames Mandelieu… quelles sont les raisons de ce changement ?

Nous souhaitions recentrer le Trigames de Mandelieu-Grasse sur une date plus pertinente dans le calendrier fédéral et sur un seul et unique parc à vélo afin d’alléger la logistique en termes d’organisation.

La ville de Grasse ne pouvait plus nous suivre malheureusement contrairement à la ville de Mandelieu.

Tout comme à Cagnes-sur-Mer (qui se déroulera le 1er juillet), Mandelieu est une ville idéale pour le triathlon, la ville est proactive dans notre organisation et extrêmement positive sur nos besoins et nos demandes, c’est fondamental pour une organisation réussie.

 

TrimaX-magazine : le trigames de Grasse était toujours prévu en septembre, cette année, la date a été avancée au 27 mai… vous vous positionnez résolument en épreuve de début de saison ?

Oui en effet, le premier week-end de septembre n’était pas propice pour les athlètes, veille de rentrée des classes. C’est généralement un week-end familial où on ne pense pas à un déplacement sportif.

En outre, il manquait une organisation sur la Côte d’Azur en début de saison à l’arrivée des beaux jours et des premières chaleurs avant l’été. Le 27 mai, c’est une date parfaite, l’eau commence à être bonne et le climat est souvent idéal.

 

TrimaX-magazine : Vous doublez le plaisir avec l’organisation de deux distances, comment va se dérouler la journée avec ces deux formats ?

Notre politique est d’ouvrir l’événement à un public le plus large possible, du débutant au professionnel, la distance M  est véritablement une « épreuve pour tous ».

La distance L est destinée à un public plus expérimenté, chacun peut trouver la distance idéale en fonction de son niveau ou de sa préparation aux objectifs futurs

La mise à l’eau du L est prévu pour 7h30 et celle du M à 9h, la team d’organisation du TPG (Triathlon du Pays Grassois) pilotée par Christophe Sendou souhaitait optimiser et limiter le nombre de bénévoles sur les 2 formats, pour cela les signaleurs du M sont aussi en poste pour le L dans les 3 disciplines.

 

TrimaX-magazine : Le parcours vélo promet des paysages à couper le souffle, pouvez-vous nous en dire un peu plus ? comment s’est fait le choix de ce parcours ?

Ce parcours est une évidence, le début du parcours, connu par bon nombre de triathlètes de la région est juste magnifique et très roulant entre Mandelieu et Agay. Ensuite les routes deviennent plus techniques avec l’ascension du col du Testanier d’une distance de 5km et du col du Tanneron de 5km par le versant des Majoris par le Lac de St Cassien, le final est très roulant pour rentrer au Bike Park.

 

 

TrimaX-magazine : Vous organisez également le TriGames de Cagnes avec l’US Cagnes Triathlon le 1er juillet… l’an dernier, cette épreuve avait fait carton plein pour sa première édition. Vous renouvelez l’aventure en doublant aussi les distances ?

L’an dernier malgré l’annulation de la première date, nous avons été très surpris d’un tel engouement.

Malgré les conditions particulières, notre équipe composée de Didier Lopez Président de l’US Cagnes et Fréderic Caglieri co-organisateur des TriGames, n’a rien en re-positionnant  la course début juillet. Dans un climat très compliqué en 2017, nous avons prouvé que tout était possible en restant positifs et en voyant le verre à moitié plein plutôt qu’a moitié vide…

L’idée d’intégrer le Col de Vence sur un format L était déjà présente l’an dernier mais il fallait installer un format M dans un premier temps sans griller les étapes, c’est chose faite. Ainsi, les 2 formats seront au programme à Cagnes aussi cette année.

Une belle occasion offerte par Trigames pour vous permettre de découvrir la Côte d’Azur pour tous niveaux. Rendez-vous le 27 mai à Mandelieu et le 1er juillet à Cagnes-sur-Mer.

Plus d’infos sur : https://www.trigames.fr/