en tete

 

Ce mois-ci, TrimaX-hebdo s’est fait monter une paire de roue artisanale en vue de l’Ironman France, découvrez les roues Revo Race Wheel.

 

Test réalisé par Sébastien RODRIGUEZ, photos [email protected]Test paru dans le magazine#142 – juillet 2015

 

INTRO

 

 

Les roues Revo Race Wheel sont montées par Stéphane Platon, qui possède la société REVO RACE CUSTOM BIKE, situé dans l’Aisne, en Picardie. Il s’agit avant tout d’un passionné de cyclisme et du beau matériel, raison pour laquelle il s’est lancé dans cette activité avec plusieurs casquettes, le montage de roues artisanales mais également la peinture personnalisée et les réparations sur le carbon.

Pour ce test, et en vue de notre participation à l’Ironman France, Stéphane nous a monté une paire de roue totalement adaptée à l’épreuve et surtout à notre profil de cycliste, partant sur les bases d’une paire de roues RT30 avec un profil de jante de 30mm.

POURQUOI LES ROUES

 

 

PHOTO 1Les roues qui sortent des usines des grands constructeurs sont montées de façon industrielle et la main de l’homme n’intervient que très peu. Leur but étant de réduire les coûts au maximum, les roues sont produites en série, pour répondre à des besoin très généraux, afin qu’elles puissent viser une très large plage de profils et surtout de clients. De ce fait, les tensions des rayons correspondent à une norme, pas à votre poids, votre pratique, votre niveau…

Un montage artisanal de vos roues réalisé par un artisan doit vous permettre de personnaliser vos roues à votre poids, votre pratique et votre budget. Les tensions seront beaucoup mieux équilibrées, ce qui devrait également considérablement améliorer la durée de vie de vos roues, comparé à un montage d’usine.

Ensuite, pour les puristes et amoureux du matériel, choisir un à un vos composants, discuter technique, profils, objectifs, sont des paramètres qui vous donneront un grand plaisir à rouler sur vos roues ! Oui vos roues, car ce ne seront pas celles du voisin, de votre équipier, non ce seront bel et bien vos roues, que vous aurez réfléchies et construites autour de vos besoins.

C’est cette démarche que nous avons suivie pour ce test, monter une paire de roue pour l’Ironman de Nice, une roue qui corresponde au parcours et aussi au caractéristiques du coureur. Pour information, notre testeur est un ancien cycliste, assez léger et avec un profil polyvalent. Sur le parcours de Nice, il vise un temps compris entre 5h et 5h10 pour une puissance moyenne de 230-240 Watts.

LES JANTES

 

 

PHOTO 2 - LES JANTESLe montage d’une roue commence par le choix du profil de jante. Revo Race Wheel propose des jantes carbone en fibre haut module de chez TORAY. La finition est en carbon 3K mat, qui laisse apparaître un tressage fin de la fibre.

Ces jantes suivent la tendance actuelle des jantes larges avec une largeur de 23mm, qui apportent une meilleure rigidité latérale, amis également un meilleur collage de votre boyau? Habituellement, une jante standard possède une largeur de l’ordre de 20.5mm. Attention, à vérifier tout de même si cela passera sur votre vélo, en particulier sur un cadre assez ancien.

La personnalisation se fait ici sur la hauteur de la jante, et de multiples solutions s’offrent à vous.

20.24.30.38.44.50.60 et 88 mm pour les versions à boyaux

24.38.45.50.60.et 88 mm pour les versions à pneus full carbon

24.38.50.60.88 mm en version à pneu avec flanc de freinage en aluminium

Après hésitation, nous avons choisi de monter une paire de roues en 30mm, un profil idéal pour un circuit vallonné comme Nice et pour un coureur assez léger. Un choix qui devrait permettre de ne pas trop perdre sur le plat et d’être très à l’aise en montée avec une paire de roue très légères, ainsi que d’assurer des descentes rapides et sécurisantes avec une roue agile qui ne prend pas beaucoup de vent.

LES MOYEUX

 

 

PHOTO 3 - LES MOYEUXPour le montage des moyeux, de multiples solutions s’offrent également à vous. Chez Revo Race Wheel, vous pouvez choisir parmi les marques suivantes : Dtswiss, chris king, hope, tune

Mais également le moyeu maison Revo Race Wheel, celui que nous avons choisi pour le test.

Le moyeu est construit en aluminium 7075 T6 pour le corps de moyeu et l’axe, avec un traitement T6 qui permet de durcir la matière.

Ils sont disponibles dans une couleur anodisé noir. Ils sont dotés de flasque concave ce qui permet une meilleure assise des rayons

Le perçage des trous est adapté pour les rayons au profil Aero

Ils possèdent un système d’engrenage du corps de roue libre à 3 cliquets avec neuf point d’ancrage au total soit trois points d’ancrage sur chaque cliquet ( Ce qui provoque un son très plaisant en roue libre! )

La piste d’engrenage est de 48 dents contre 24 sur un moyeu standard ce qui lui donne une réactivité doublé en relance.

LES RAYONS

 

 

PHOTO 4 - LES RAYONSPour les rayons, Revo Race Wheel propose des Sapim CX Ray. Pour eux, c’est ce qui se fait de mieux sur le marché à l’heure actuelle avec le DTswiss aérolite. Un test labo confirme que le Sapim CX Ray et un poil plus résistant que le DT Aerolite.

Donc plus résistant mais surtout moins cher, d’où le choix des Sapim, ce qui me permet de proposer des montages a un très bon rapport qualité-prix (soit 990 euro pour la RT30 testée)

LIGATURES

 

 

PHOTO 5 - LIGATURESEn option, vous pouvez demander la ligature au kevlar et résine epoxy à 40 euro ttc. Ceci améliore de façon significative la rigidité de vos roues, et possède également un côté pratique en cas de casse de rayon, ce dernier reste en place évitant d’aller s’emmêler quelque part et éventuellement provoquer chutes ou blessures

SUR LA ROUTE

 

 

Pour commencer, nous devons bien avouer que les roues donnent un très beau look à notre Cervélo P5. Les couleurs se marient à la perfection, le rendu global est très esthétique, bien que le P5 ait normalement besoin d’une paire de roues très haute pour le mettre en valeur.

Passé ce détail esthétique, nous devons également avouer que nous sommes de grands adeptes de ce profil de roues de 30mm. Il faut dire que dans notre région Niçoise, ces hauteurs de jantes les rendent compatibles avec une utilisation quotidienne, et sur tous types de terrains.

De ce côté là, les Revo Race Wheel ne nous auront pas déçus, elles se montrent tout à fait à la hauteur des roues de grandes marques, que ce soit sur la prise au vente, l’agilité en descente… Dans les montées ce profil est également très performant, avec une roue très légère. Sachant qu’une très grande majorité des jantes du commerce viennent du même endroit (mise à part quelques rares marques qui produisent leurs propres jantes) aucune surprise donc.

C’est plutôt sur le comportement général de la roue que nous avons été bluffé! C’était une première pour nous sur des roues artisanales, et nous devons dire que nous n’avons pas été déçus. Plus que le poids des roues, elles sont d’une vivacité, d’une rigidité incroyable. L’ensemble paraît également incroyablement stable et précis, quel régal dans les relances et dans les descentes les plus techniques!

Les moyeux semblent également très bons, l’ensemble est parfaitement fluide, et on ressent vraiment la gain qu’apporte le corps de roue libre avec sa piste d’engrenage à 48 dents (contre 24 habituellement). La roue semble vraiment réagir au quart de tour, aucun temps mort sur les relances.

En résumé, nous avons véritablement été bluffés par ces roues artisanales, le montage à la main, à nos besoins, semble véritablement apporter un petit plus sur le comportement de la roue. Nous n’avons d’ailleurs pas hésiter une seconde à monter ces roues sur notre vélo le 28 juin dernier à Nice!

PHOTO 6 - SUR LA ROUTE

PHOTO 7 - TRIMAX